Pour faire suite à ma précédente publication du 31 mars dernier, intéressons-nous maintenant aux membres de notre famille élus à des fonctions municipales. Si aujourd'hui nous ne sommes que deux à siéger dans des conseils municipaux, notre famille a néanmoins fourni quelques élus depuis le début du vingtième siècle, dont deux maires auxquels je vais aujourd'hui consacrer quelques lignes.

Claude Alphonse CHEVREY, dit Félix (1845-1931) - Maire de Saunières de 1912 à 1919

Propriétaire cultivateur à la Barre de Saunières, Félix CHEVREY n'est pas un de nos aïeux en ligne directe, mais un cousin issu d'une autre branche de notre arbre généalogique. Conseiller municipal depuis 1896, Félix CHEVREY devient maire de Saunières le 19 mai 1912, dans une période difficile dans l'histoire du village. En effet, lorsqu'il prend la tête de la commune, la construction du pont sur le Doubs n'est pas encore achevée et prend un retard considérable au point de ne toujours pas être terminée en août 1914, quand éclate la Première guerre mondiale... (lire à ce sujet l'article que j'ai publié en 2012 dans le bulletin du GEHV, voir la bibliographie)

SAUNIERES_002

 La mairie-école de Saunières (collection personnelle).

SAUNIERES_012

Le pont de Saunières à Sermesse en construction (collection personnelle).

Durant son mandat, Félix CHEVREY a donc du faire face à ce chantier interminable et à la guerre, avec son lot de malheurs. Lors du recensement de 1911, Saunières compte 257 habitants : 14 d'entre eux ne reviendront pas des champs de bataille. Pour leur rendre hommage, le Conseil municipal réuni le 26 février 1919 décide d'ériger un monument en face la mairie et approuve le devis présenté à cet effet par Louis Roye, marbrier à Verdun-sur-le-Doubs. Félix CHEVREY signe ici son dernier projet pour la commune, son mandat prenant fin le 10 décembre 1919.

A compter de cette date, ne siège plus au Conseil municipal et mène une vie paisible dans sa maison où il décède le 7 mai 1931. Célibataire, sans enfants, il institue par testament sa domestique, Anne LIMOGE, comme seule héritière. Son patrimoine comprend alors une maison siège d'exploitation agricole avec son mobilier et son matériel, du bétail et de nombreuses parcelles de terre à Saunières et dans les communes voisines, Sermesse et Les Bordes. Il est inhumé au cimetière de Saunières, aux côtés de mes arrière-grands-parents et de mes grands-parents.

Monuments (22)

Le monument aux morts de Saunières (cliché personnel, 2008).

 

Jean CHEVREY (1927-2009) - Maire des Bordes de 1995 à 2007

Après deux mandats comme conseiller municipal de Saunières, de 1965 à 1977, mon grand-père Jean CHEVREY reprend son engagement municipal en 1995 en devenant maire de la commune voisine, Les Bordes, là où il s'est installé au moment de prendre sa retraite en 1989. En juin 1995, il devient donc maire de ce petit village de 90 habitants et accomplit son mandat avec passion, ce qui lui permet d'être réélu en 2001. Entre 1995 et 2001, la famille va d'ailleurs compter deux maires dans le canton de Verdun-sur-le-Doubs, puisque son beau-frère Bernard TIERCIN (frère de ma grand-mère), est également maire de la commune d'Ecuelles de 1981 à 2001.

Malgré la taille modeste de la commune des Bordes, il parvient avec son Conseil municipal à moderniser la commune : alimentation de tous les foyers en gaz naturel, dénomination des rues et numérotation des habitations, aménagement d'un logement communal, constuction d'un chalet pour accueillir les manifestations communales telles que le 14 juillet, ravalement de façade de la mairie... nombreuses sont les réalisations encore visibles aujourd'hui et menées durant ses deux mandats, auxquels il a du mettre fin en 2007 pour raisons de santé.

Monuments (14)

La petite mairie des Bordes (cliché personnel, 2008).

Cet engagement, il a su également le transmettre à ses enfants et petits-enfants : un de ses fils, Pascal, est élu depuis 1995 à Serrigny-en-Bresse, où il est aujourd'hui maire-adjoint, et pour ma part je suis également conseiller municipal depuis mars 2014... comme l'avait prédit ma grand-mère, lorsqu'à l'âge de 10 ans j'étais fier de voir mon grand-père être élu maire et que je l'accompagnais à la mairie...

Pepe Jean_MAIRE

1er juillet 2000, mon grand-père Jean CHEVREY accompagné de sa secrétaire de mairie a revêtu son écharpe tricolore pour célébrer le mariage de sa fille Stéphanie (clichés personnels, 2000).