Terre céréalière depuis toujours, la région verdunoise a compté de nombreux moulins. Pratiquement tous ont fonctionné grâce à la force hydraulique, soit en étant construits sur de petits cours d'eau, soit en flottant sur les rivières plus importantes, comme la Saône ou le Doubs. Ainsi, entre Saunières et Sermesse, en amont de l'actuel pont, un moulin flottant a fonctionné sur le Doubs. Son existence nous est aujourd'hui connue grâce à son épave qui gît depuis le XVIe siècle dans le fond de la rivière.

Ce site archéologique fait l'objet depuis quelques années de fouilles régulières dont les comptes-rendus sont publiés dans les bulletins annuels du Groupe d'Etudes Historiques de Verdun. Récemment, ce travail a été le sujet de reportages de France 3 Bourgogne que je vous invite à découvrir par ce lien : Des fouilles archéologiques nous emmènent à la découverte d'un bateau-moulin du XVIème siècle

On sait par d'autres sources, notamment à travers des actes notariés, que d'autres moulins flottants ont pris place à cet endroit après celui dont il est précédemment question. La dernière mention d'un moulin flottant sur le Doubs entre Saunières et Sermesse date de 1825. Il est donc fort probable que nos ancêtres de la Barre de Saunières ont vu fonctionner ces moulins et ont eu recours à leurs services.

Les derniers moulins flottants connus en verdunois, sont ceux de Navilly et Pontoux, qui ont fonctionné jusqu'au début du vingtième siècle et dont quelques clichés nous permettent de voir à quoi ressemblaient ces embarcations...

Moulin_001Le moulin flottant de Navilly vers 1900 (Source : Trois Rivières, n°62/2004).

Pour connaître les sources, se référer à la page Bibliographie.