Le 4 août 1904, à la mairie de Dampierre-en-Bresse, Claude GAUDILLAT épouse Léonie BONNEFOI. Tous deux sont cultivateurs, lui est domicilié à Diconne et elle à Dampierre. Le couple s'installe à Diconne, où il donne naissance à son premier enfant, Emile, en 1905. Lors du recensement de population de 1906, le foyer vit toujours à Diconne, au hameau de Barberet

1904-08-04_M GAUDILLAT-BONNEFOIActe de mariage de Claude GAUDILLAT et Léonie BONNEFOI, le 4 août 1904 à Dampierre-en-Bresse.

Claude et Léonie vivent à Diconne jusqu'en 1910. Quatre autres enfants naissent dans la commune : Claude en 1906, Joséphine en 1907, Francine (mon arrière-grand-mère) en 1909 et Anne-Marie en 1910. Au recensement de 1911, on retrouve le foyer de Claude et Léonie à Simard, au hameau du Petit Cerisier.  Quatre enfants naissent alors à Simard : Jeanne en 1912, Henri en 1913, Adèle en 1915 et Lucienne en 1917. 

En 1914, Claude fait partie des classes mobilisables. Sa fiche matricule nous indique qu'il rejoint la section des Gardes de Voies de Communication (GVC) de Chalon-sur-Saône le 30 novembre 1914. Père de plus de six enfants, il est intégré à la classe 1887 par décision ministérielle du 11 février 1915, ce qui conduit à son retour au foyer le 8 mars 1915.

En 1920, 1922 et 1925, lors des naissances de Marcel, Madeleine et Fernande, la famille GAUDILLAT-BONNEFOI vit à Thurey, au hameau de La Boulandière. Nous les retrouvons à cette adresse lors du recensement de 1921.

Au recensement de 1926, le foyer est de retour à Simard au hameau des Toppes, à un petit kilomètre de la Boulandière. Les deux derniers de leurs quatorze enfants naissent aux Toppes : Simone en 1927 et Fernand en 1929. Vingt-quatre ans séparent Fernand et Emile, aîné de la fratrie né en 1905. En 1929, Claude et Léonie sont parents et grands-parents la même année avec les naissances de Fernand, le 12 avril, et d'Yvonne MAGNIEN, leur petite-fille, le 24 novembre... tous deux nés à Simard.

Le 22 mai 1954 à Simard, Simone GAUDILLAT épouse Maurice BLIN. A cette occasion, de nombreux descendants de Claude et Léonie sont réunis et forment une belle photo de groupe : 

1954-05-22_Mariage BLIN-GAUDILLATRécemment, avec l'aide de mon grand-père (présent sur la photo, assis à côté du marié), j'ai pu légender cette photo et identifier de nombreuses personnes. Claude et Léonie sont bien-sûr présents, assis à chaque extrémité du premier rang. Pour toutes les autres personnes, voici l'identification complète : BLOG_Mariage_BLIN_GAUDILLAT_Identification

Quelques semaines plus tard, le 4 août 1954, Claude et Léonie ont fêté chez eux, aux Toppes, leur cinquantième anniversaire de mariage. La presse locale "Le Progrès" s'est déplacée à Simard pour immortaliser ce moment.

Le Progrès_1954-08-06Le Progrès - Edition du 6 août 1954.

Claude et Léonie terminent ensemble leur vie aux Toppes, où ils décèdent : Léonie le 25 juin 1958, puis Claude le 3 janvier 1960. Ils reposent tous les deux, avec leur fils Fernand, au cimetière de Simard. Tous les enfants de Claude et Léonie ont aujourd'hui disparu, la dernière à nous quitter étant Madeleine, décédée à Autun le 11 juin dernier.

IMG_20181110_155629Sépulture familiale de Claude GAUDILLAT et Léonie BONNEFOI, au cimetière de Simard.